• EAPG

Tribune 563 - Une ville apaisée, n’est-ce pas la priorité d’un maire?

Dernière mise à jour : oct. 6

Ces dernières semaines, les médias se font régulièrement l’écho de violences urbaines envers les forces de l’ordre. Nos policiers subissent des agressions d’une violence inouïe.

Et Guyancourt n’est pas épargnée. Les journaux ont parlé de notre ville.

Le local de notre police municipale a été attaqué (vitre brisée) !


Il y a 1 an, avait lieu l’élection municipale. Depuis, sur ce sujet : RIEN !


Au-delà de ces faits divers marquants, s’accroissent les incivilités : la saleté dans nos parcs et jardins, les dépôts sauvages d’encombrants, les rodéos ….


Il est donc urgent d’agir ! Le maire ne peut pas en permanence se cacher derrière le manque de moyens de l’état.


Nos engagements de campagne, basés sur la prévention et le dialogue, sont toujours d’actualité :

  • Accroître les effectifs de police municipale pour une plus grande amplitude horaire et une meilleure présence sur le terrain (n° 14)

  • Augmenter les dispositifs de vidéo-protection pour aider les forces de l’ordre dans leur travail d’investigation (n° 13)

  • Associer les Guyancourtois au travers du dispositif « Protection citoyenne » (n°15)

C’est une priorité, si nous voulons une ville " embellie, plus sûre, où chacun puisse s'épanouir".


7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Tribune 562 - Concertation ou verbalisation ?

Drôle de printemps à Guyancourt ! Les Garennes, Bouviers, l’Europe, … le printemps du « papillonnage » (expression de M le Maire) prévenant que des habitudes de stationnement prises depuis des décenni