top of page
  • Photo du rédacteurEAPG

Travaillons ensemble pour rétablir les valeurs fondamentales de la vie en société

Dernière mise à jour : il y a 3 jours

Déclaration lors du conseil municipal du 04/07/2023


Même si une récente accalmie est constatée dans certaines villes, restons prudents.

Pendant plusieurs jours la semaine dernière de nombreuses villes de France ont subi des nuits de saccages, de pillages et de destructions parfois totales de commerces, de bâtiments publics, de maisons de quartiers, de mairies et même des écoles.

Et les quartiers de Guyancourt furent aussi très durement touchés.


Cette violence est inouïe.


Nous ne pouvons commencer cette déclaration sans témoigner notre compassion pour cette famille qui pleure un enfant.

Nous exprimons aussi notre soutien aux commerçants, aux Guyancourtois habitants de ces quartiers touchés par ces évènements, ainsi qu’aux services municipaux qui interviennent à toute heure pour restaurer et assurer la sécurité dans notre ville. Enfin, nous rendons un hommage appuyé aux pompiers et services de secours d’urgences et aux forces de police.

Merci pour leur présence et leur courage.


Mais aucune action politique ne sera juste, utile et pérenne si nous ne regardons pas collectivement et lucidement les réalités en face.


Personne ne doit perdre la vie sur un refus d’obtempérer. Mais pourquoi refuser d’obtempérer ?

Si des membres des forces de l’ordre, parce que moins formés ou formés trop rapidement, peuvent faire preuve de violences injustifiées, la grande majorité de nos policiers et gendarmes interviennent courageusement dans des contextes extrêmement difficiles.

Nous aspirons tous, habitants de tous nos quartiers, à vivre en paix. Mais lorsque c'est le règne du "trafic", que des "gamins" sont dehors la nuit et participent aux destructions et pillages, c'est parce que les parents ont démissionné de leur rôle d'éducateur.


Non, l’État n’est pas responsable de la démission des parents.


L’éducation est au cœur de la solution.

Si elle semble un échec dans ces quartiers difficiles, il n’existe pas de solutions simples, de recettes miracles contrairement à ce que des politiciens démagogues, avides de récupération, voudraient faire croire.

L’école doit retrouver sa mission d’intégration par l’acquisition des savoirs, l’enseignement moral et civique dans le respect de la laïcité.

En revanche, l’éducation reste le rôle des parents.


Les milliards d’argent public déversés sur ces quartiers ne seront jamais suffisants. Ils ne remplaceront jamais les actions de proximité.


Le Conseil Des Droits et Devoirs des Familles, dispositif d’aide à la parentalité fondé sur l’action sociale et éducative est sans doute l’un des outils de l’action de proximité. La mise en place d’éducateurs hautement qualifiés pour l’accompagnement des jeunes vers l’autonomie en relation avec les parents, les associations et les établissements scolaires en est un autre.

(Ce sont 2 des engagements de notre programme 2020)


En nous engageant dans la durée, nous trouverons ensemble les solutions qui permettront de sortir de cette spirale de la violence.


Si notre responsabilité collective est engagée nous disons ici que la responsabilité individuelle l’est encore plus. Il faut rétablir, partout et en tous lieux, les valeurs de respect et d’autorité.

 

Séquence vidéo de la déclaration au conseil municipal



19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page