• EAPG

Conseil (06/07/2021) - Transition écologique ou Transformation de société ?

Dernière mise à jour : oct. 6

Retranscription de la déclaration faite au Conseil municipal du 6 juillet 2021. Celle-ci fait suite au débat sur le Pacte pour la Transition du conseil municipal du 1 juin 2021 disponible sur la chaine Youtube EAPG : ici

Pour faciliter le visionnage du débat, vous trouverez le minutage de chaque séquence dans la zone de commentaire sous la vidéo.


Transition écologique ou Transformation de société ?


Dans l’ordre du jour du conseil municipal du 01 juin 2021 nous avions à voter, dans la rubrique « Transition Écologique », une délibération relative à l’adoption d’un « Pacte pour la Transition ».

A propos de ce document proposé dans une écriture inclusive qui n’a d’inclusive que le nom tellement elle complexifie cette lecture, nuisant ainsi à sa compréhension, nous avons fait observer la différence entre l’intitulé de l’ordre du jour et le contenu de ce document.


Si ce pacte de 8 pages traite d’éléments relatifs à la protection de la biodiversité et plus largement d’écologie, il aborde aussi des éléments relevant de l’action sociale, voire des positions très tranchées sur une certaine vision de la société, d’où le titre interrogatif de notre déclaration ….

Notons aussi que de nombreuses actions relèvent de l’autorité de l’état ou de la communauté d’agglomération de St-Quentin-en-Yvelines, donc pas uniquement de l'action de Guyancourt.

Nous avons eu à nous prononcer sur un document très engageant pour la commune, quoi qu’aient pu en dire les différents intervenants de la majorité lors de ce débat et, de plus, très complexe : 3 principes transversaux, 32 mesures qui totalisent 51 niveaux ! Tout cela semble très technocratique et bien loin des priorités des Guyancourtois qui aspirent à sortir de la crise sanitaire qui les a, pour certains, durement frappés et, sans doute, à vivre une écologie plus pragmatique et pratique (propreté des rues, conservation des arbres, limitation des surfaces imperméabilisées, de la bétonisation, …).


N’en déplaise à certains membres de la majorité municipale, toujours prompts à donner des leçons ou déformer les propos, nous rappelons quelques points de ce texte démontrant son caractère très engageant et bien au-delà des problématiques liées à la transition écologique.

Dès son introduction, il est question « d’un plan d’actions concrètes… », dans la mesure 5 : « d’Appuyer la création d’une coopérative de producteurs locaux jusqu’à son soutien financier » !, dans la mesure 20, « de développer les habitats participatifs et des écolieux » !, dans la mesure 21 : « Assurer l’accueil inconditionnel pour tous dans les structures gérées par la commune », dans la mesure 26 « Créer des dispositifs publics de premier accueil …. où pourraient se rendre librement les personnes étrangères à leur arrivée sur le territoire, quel que soit leur statut » !, dans la mesure 28 : « mise en place d’une constituante communale ».


Encore une fois, nous le redisons ici, ce pacte va bien au-delà de la Transition Écologique. Il est porteur d’engagements politiques et sociétaux sur lesquels les Guyancourtois devraient pouvoir se prononcer, pourquoi pas au travers d’un référendum d’initiative locale qui est prévu par la loi (art. 72-1 al. 2 de la Constitution) lors de la révision constitutionnelle du 28 mars 2003. Lors du débat M. Paréja jugea cela impossible !!??

Le référendum aurait pu être un beau moment démocratique, l’occasion d’organiser de vrais débats publics sur les priorités de la politique écologique vraiment souhaitées par les habitants, les investissements qu’ils seraient prêts à consentir, etc….


Bien sûr, dès le Guyancourt Magazine suivant, vous vous êtes emparés de notre opposition à ce pacte qui ferait de nous des « adversaires de l'écologie ». C’est le « jeu » diront certains dans cette assistance.

Mais de quel « jeu » parlez-vous ?

Le « jeu » démocratique qui avec 2700 voix sur 18000 inscrits vous a certes élu, nous ne le contestons pas. Mais vous donne-t-il toute légitimité pour imposer ce texte. Sincèrement, vous devriez faire preuve de plus d’humilité.


Nous restons concentrés sur les actions au niveau communal. Dans notre programme nous proposions, entre autres : la nomination d’un maire-adjoint en charge du développement durable chargé d’étudier toutes les décisions prises par la municipalité quant à leurs impacts sur la biodiversité et le changement climatique. Quand nous indiquons « toutes les décisions », nous entendons l’achat de véhicules et de matériels, les projets de constructions, le coût énergétique de chaque action de la ville et de son impact sur l’environnement. Nous proposions également la création d’une cuisine centrale permettant de maîtriser la transformation des différentes denrées issues des circuits courts et bio, avec une distribution pour les écoles, les centres de loisirs, pour le personnel municipal et pour les personnes isolées sous conditions de ressources.


Nous réaffirmons l’engagement d’Ensemble Agissons Pour Guyancourt au côté des Guyancourtois, pour la préservation du Bien Commun, dans le respect des compétences dévolues à la ville et sans aucun esprit militant, pour une écologie réaliste, pragmatique respectueuse des contraintes des Guyancourtois.


Par cette déclaration, nous réaffirmons nos engagements concernant l’écologie, la protection de l’humanité et l’avenir de notre planète. Vous n’en avez pas le monopole.

La vidéo de cette déclaration est disponible sur la chaine Youtube EAPG : ici

32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout